DE | EN | FR
Panier (0)

Regarder vers l'avenir depuis le début. Depuis plus de 50 ans.

Comment ERICH BAUMEISTER GmbH est passée d'une enveloppe de couronne en paille à un expert de l'industrie pour l'emballage, la finition et le conditionnement professionnels.
 
Tout a commencé dans une ancienne porcherie des parents. Renate et Erich Baumeister ont fondé leur entreprise le 1er janvier 1964 à Erikaweg 6, Münster. Le couple voulait importer et vendre des poteries en vitrocéramique, mais la situation a vite changé. Lorsqu'un grossiste lui a demandé si Baumeister ne pouvait pas lui fournir de la Strohrömer et que les ventes n'étaient pas à la hauteur des attentes, c'était le point de départ d'une autre branche d'activité. Car Erich Baumeister n'a pas seulement reconnu les problèmes qui se posaient lors de l'enroulement de ces couronnes avec les fils de fer coûteux et mal traités - il les a résolus !

Il a bricolé, essayé, demandé, cherché des alternatives et - plus important encore - n'a jamais renoncé aux revers. "Les premières tentatives avec des fils poly n'ont pas eu lieu", se souvient le fondateur de l'entreprise les premières années. "Les souris avaient rongé tout le fil en une nuit."

Après tout, la solution réside dans les fils de plastique, qui ont également été utilisés dans la production de membranes de toiture. Mais même ici, le problème suivant se posait déjà : il fallait les liquider. Baumeister a investi dans une machine d'enroulement d'induit et a fait construire un outil approprié.

Mais avec une machine et le bon matériel, aucun client n'avait encore été conquis. Baumeister a voyagé d'un fabricant romain à l'autre, a visité des fleuristes, des pépinières et a présenté sa machine. Il a réussi et ne s'est pas reposé sur ses lauriers. Il a investi dans un outil à canette pour garantir un parcours de fil précis avec un frein de fil. Ce faisant, il s'est orienté vers des solutions qui existaient déjà dans l'industrie textile. "Une fois les conditions techniques en place, nous pourrions envisager d'augmenter nos ventes."

Les premiers clients étrangers se sont ajoutés par l'intermédiaire de grossistes du secteur de la fleuristerie et Baumeister exportait pour la première fois. Afin d'ouvrir de nouveaux marchés et de conquérir de nouveaux clients, l'entreprise était présente sur les bourses de l'industrie dans toute l'Allemagne. "C'était un grand effort, se souvient Erich Baumeister. Mais il se souvient aussi du grand soutien de sa famille. C'est ainsi que sa fille Ute a voyagé avec son fils Dietmar à la bourse de Kassel lorsque son père était malade de la grippe. "Elle vient d'avoir son permis de conduire."

Baumeister n'a cessé de déménager, d'agrandir son site de production et d'élargir sa gamme de produits. Ils avaient déménagé de l'ancienne Schweinstall à la ferme Entrup-Lödde, puis à la Kinderhaus de la ferme Thoring, au Kotten Schulze Dieckhof à Sandrup. L'enroulement s'est même fait dans le club-house des amis canins de Coermühle. L'entreprise s'installe dans la grange Große Laxen à Gimbte et s'installe au Baumberger Hof à Münster-Nienberge. En 1984, on a finalement repris un hall industriel à Laer. C'est encore ici que se trouve aujourd'hui le siège de la société Erich Baumeister GmbH.

Renate et Erich Baumeister ont invité les clients à la journée portes ouvertes, car il y avait maintenant suffisamment de place disponible. Ils ont aussi fait leurs premiers contacts à l'Est peu avant la chute du communisme, pendant les vacances de Pâques de 1989. La même année, la famille Baumeister fête ses 25 ans d'existence avec ses filles Ute, Silke et Meike ainsi que leur fils Dietmar. Mais même si le chiffre d'affaires avait déjà franchi la barre du million à ce stade, la famille savait qu'elle devait toujours être prête à innover.

Pendant ce temps, son fils Dietmar dirige l'entreprise. En 2004, il achète en 2000 à son partenaire andalou Agrotrade le produit liant ADT, qu'il développe ensuite, puis, à l'automne 2016, Baumeister reprend à Versmold, après sa fermeture, les machines de retordage à double fil et à enroulement ainsi que les machines de retordage de câbles du moulin à linge Seidelmayer de la société. En 2017, son épouse Isabelle a commencé avec son label LOOP & BOW et ouvre actuellement un tout nouveau marché dans le secteur créatif.

Le spécialiste des machines d'enrobage de couronnes du passé est devenu un spécialiste unique dans l'industrie de l'emballage, de la finition et de l'emballage. La société Erich Baumeister GmbH dispose de différentes machines de bobinage, de refendage et de bobinage. Elle dispose de ses propres presses à injecter, d'un petit atelier de construction mécanique - et elle est en pleine croissance.

Dietmar Baumeister déménage en 2019. Les surfaces de production et de stockage sont agrandies à 4.000 mètres carrés. "Nous venons de faire un investissement massif", dit-il.

"Nous sommes fiers du fait qu'en tant qu'entreprise familiale, nous avons réussi à survivre sur le marché pendant plus de 50 ans et que nos clients obtiennent toujours ce que nous leur promettons - ou peut-être même un peu plus ", déclare Baumeister.

Tout cela a toujours été possible, car la volonté inconditionnelle de trouver une solution à chaque problème, l'enthousiasme pour le produit, la fiabilité et le courage d'innover étaient dès le début les valeurs les plus importantes de la famille Baumeister. C'était le cas en 1964 dans l'ancienne porcherie et aujourd'hui dans les installations de production modernes d'Erich Baumeister GmbH.
 
Cette offre est exclusivement destinée à l'industrie, l'artisanat, au commerce, aux professions libérales, autorités et institutions.
Tous les prix se comprennent T.V.A. légale en plus et également frais d'envoi en plus.

Copyright 2014 | Erich Baumeister GmbH
Ce site utilise des cookies. En utilisant notre site, vous acceptez que nous pouvons utiliser des cookies. Pour plus d'informations, voir la rubrique "Info".
Ok
Info